142. 7 filles, toutes jolies. Chant I: généralités
Les voici donc, nos sept belles Cretoises.
    Elles furent même huit, les filles à Jules Golay des Charbonnières. Mais la dernière mourut à la naissance. Il n'en advint donc que sept. Toutes jolies. Mis à part qu'avec l'âge, dotées peut-être de dents qui ne donnaient pas satisfaction, où était-ce la coutume alors, elles se les firent arracher pour en mettre des artificielles. Ce sacrilège inconcevable porta atteinte à leur beauté, en leur faisant rentrer la bouche à l'intérieur. Propos peut-être déplacés dans le cadre d'un éloge de 7 jolies filles, mais qui expliquent un fait que l'on a trop souvent  tendance à oublier, ces éternels problèmes de dentition qui vous empoisonnent la vie. 
    Sept filles qui toutes se marièrent et dont six eurent de la descendance. Ce qui fit un beau paquet de petits-enfants pour le vieux Jules Golay. Celui-ci était des Crettets, et c'est la raison pour laquelle ces belles dames ou demoiselles, bientôt, nous pourrons les appeler les 7 belles Cretoises. Non de Crête, elles n'y mirent très certainement jamais les pieds, mais de Crettets. Elles furent notamment appelée ainsi par l'une de leur descendante qui connaissait leur histoire sur le bout des doigts. 
    Les destinées de ces 7 charmantes personnes seront exprimées en tout autant de chants. Pour l'heure il s'agit de situer cette famille Golay. Ce sera le premier chant, celui que nous appelleront "généralités". N'hésitez donc pas à en prendre connaissance.