140. Le Pré Derrière, un chalet qui a bonne mine
Le voici enfin, ce Pré Derrière dont on parla tant
    C'est déjà en pénétrant dans les immensités du Risoud. Et soudain, dans une clairière, voilà le chalet. Sobre et beau avec son grand toit gris à quatre plans, ainsi qu'il y en a tant sur la commune du Chenit. Un véritable classique auquel il ne manque plus désormais que la fabrication pour rentrer dans le cadre des chalets qui n'ont jamais rompu sur un plan quelconque avec la tradition. Il n'en est d'ailleurs plus beaucoup, de ceux-là.
    Le Chalet Derrière, c'est un dépaysement impressionnant. Vous n'êtes pas perdu certes, mais déjà vous vous imaginez, à pied plutôt qu'en voiture, vous égarer dans ces combes, ces bois, trouver un chemin, le suivre, voir qu'il ne conduit à rien, bref, tourner en rond pour commencer à paniquer. 
    Rien de ça aujourd'hui où l'on suit le guide. On passera par ci, par là, oh! tu sais, on pourrait couper, mais le chemin est mauvais, on risquerait de s'y planter, mieux encore de s'y perdre. Sait-on jamais. On préfère les sentes solides, et même si elles vont nous obliger à faire plus de km. Ici pas question de rigoler. Il faut être sage et obéir. Pour aller à la rencontre d'autres pâturages, d'autres chalets. Et pour ne pas être condamné à errer des heures durant dans une forêt pour laquelle, vu son immensité, votre présence ne compte pour rien.