13. Si tu passes à Blello, n'oublie surtout pas de monter là-haut.
L'art à pénétré le petit cimetière de Blello, proche de son église, au milieu des champs.
    L’ancien chemin muletier qui conduisait à l’église, et par lequel montaient chaque dimanche les fidèles, et en tous moments de l’année les préposés aux enterrements, la pente était rude pour ces robustes porteurs du cercueil, part de Blello pour se glisser sous la forêt. C’était une pure merveille avant qu’il ne soit en partie détruit par la construction de la route actuelle. Les restes tiendront-ils encore ou au contraire, ensemble destructuré par les travaux récents, ne sera-t-il pas à plus ou moins brève échéance détruit par les orages. L’avenir nous le dira. Espérons tout de même en sa conservation.    
   
C’est de ces hauts où se trouve l’église, avec un espace idyllique où se tiennent volontiers des fêtes de paroisse ou de village, que l’on peut partir à l’assaut de la montagne proche sur le versant de laquelle  vous pourrez trouver l’endroit bien connu dit « Tre Faggi », soit « Trois Fayards ». Il s’agit d’arbres presque aussi vieux que le pays lui-même, noueux au possible et  qui subsistent en ces altitudes malgré la rudesse d’un climat presque déjà de montagne. Une promenade à faire.