13. Le Simplon par le Dictionnaire géographique  de la Suisse, Neuchâtel, 1906
Au bord de la route du Simplon, côté italien, l'ancien hospice de Stockalper.
    On a donné à ce passage les noms les plus variés; on l'a appelé Semplun, Xemplon, Simpilion, Sempione, Sompano, Simpelbert, Sümpeler, Sempronius, Scipionis Mons, Brigerberg, Mons Brigae, ou encore comme Scheuchzer, Saint Plomb! Il est possible que déjà avant la période romaine le col du Simplon fut utilisé par les habitants des deux côtés des Alpes; on croit savoir en effet que des relations existaient alors, et peut-être plus fréquentes qu'on ne l'a pensé, entre les populations des deux versants des monts. A l'appui de cette affirmation, on peut citer les tombes de la pierre trouvées à Glis en 1899, et des vestiges de l'âge du bronze et de l'âge du fer, découverts à plusieurs reprises aux environs de Brigue. Le versant nord du Simplon était donc habité dans les temps préhistoriques, et rien n'empêche de croire que ces populations ont eu des rapports avec leurs voisins de l'autre versant des Alpes.