13. La Patrie suisse s'intéresse à Taveyannaz en 1901.
Carte postale coloriée, partie de droite.
    De temps immémorial, une fête simple et rustique, dont la renommée s'est répandue au loin, est célébrée à Taveyannaz le premier dimanche d'août. On raconte que jadis les vachers descendaient au village de Gryon le quatrième dimanche après la montée du bétail. Ils assistaient au culte public et faisaient honneur, chez leurs maîtres, à un repas moins frugal que ceux qu'ils avaient l'habitude de prendre à la montagne. Puis la coutume voulait qu'ils invitassent eux-mêmes leurs patrons à leur rendre visite à l'alpage le dimanche suivant. L'invitation était toujours acceptée, et au jour fixé, les maîtres, accompagnés de leurs femmes et de leurs filles, chargés de gâtelets et autres friandises, prenaient gaiement le chemin des hauteurs.