137. Jean Samuel Rochat (1790-1861), distillateur au Pont dans la première moitié du XIXe siècle.
Le quartier qu'habitait au Pont Jean Samuel Rochat, distillateur. Ne manque plus que l'odeur de gentiane pour faire plus vrai !
    On découvrira dans cette nouvelle courte biographie, ce que fut Jean Samuel Rochat, un citoyen peu ordinaire qui se rendit célèbre par le Pont avec son affaire de courtine. Alors les protagonistes étaient, d'une part le village, et d'autre part ce citoyen si peu respectueux des règles de bienséance. 
    L'homme fut probablement paysan comme tout un chacun, mais fait plus rare, distillateur. A ce titre, il est l'un des premiers de la Vallée et a bien mérité droit au souvenir. Ancien propriétaire de la Dent, c'est-à-dire membre d'un consortium de Rochat qui avaient la propriété de cet alpage, il continua même après la vente de cette montagne  au village du Pont, à y arracher de la gentiane, ce qui n'eut pas l'heurt de plaire à tout le monde. D'où de nouvelles difficultés. L'homme n'était donc pas du bois dont on fait les timorés, et se révélait volontiers franc-tireur. 
    On le rencontrera  par quelques documents tirés des archives du village du Pont.