136. La Meylan-dessous à Paul Aubert, avec ses volets jaunes
Qui saura reconnaître cette image?
    Une Meylande-dessous que nous ignorions totalement jusqu'à ce samedi 10 décembre qui nous verra bientôt plonger en plein dans l'aventure!
    C'est juste après la Meylande-dessous de Meylan du Télégraphe. Le chemin est couvert d'une petite neige qui n'empêche pas une circulation tranquille. Apparaît alors ce nouvel alpage dont la forme générale nous plaît. En faire le tour, photographier ce volet jaune, et puis surtout, à l'arrière, nous arrêter en extase devant une porte de bois toute pleine des marques faites par les bergers, avec la plus ancienne de 1803. Ce qui veut dire que cette porte est en place au moins depuis cette date, prête à affronter toutes les rigueurs du climat, neiges en particulier. Formidable. Une porte vaillante comme pas une et qui porte ses messages étranges à notre connaissance. 
    Les chalets gravés dans le bois sont un symbole, paraît-il. Ils expriment la saison, bonne ou mauvaise suivant ce que l'on fait figurer en son coeur.
    Ô bergers d'autrefois, c'est à le croire, vous n'avez pas toujours eu la vie facile et souventes fois, le coeur en peine, vous vous étiez promis de ne pas revenir ici, ou là, ou partout... Finies désormais les saisons d'alpage à vous qui souffriez non du travail à accomplir, mais de la présence lourde de vos compagnons d'infortunes.
    Il y aurait tant de choses à dire sur l'aspect social de la vie des chalets.