134. Léonie Rochat, article nécrologique de la FAVJ du 20 novembre 1963.
Léonie Rochat (1891-1963).
    Léonie Rochat, née en 1891 aux Charbonnières où elle passa toute sa vie, n'était pas n'importe qui ! Elle se trouva être, par exemple, l'âme - caisse et secrétariat - de la Société de Vannerie dite La Fourmi, qui s'était proposée de donner du travail aux ouvriers de la commune du Lieu au chômage. Les expostions se tenaient à la Grande salle du Séchey. Et si les gains étaient modestes, on vendait des objets de vannerie aux usines et entreprises de la région et de l'extérieur, ils n'en étaient pas moins les bienvenus en ces temps de crise. 
    Léonie Rochat fut aussi monitrice d'école du dimanche pendant plus de trente ans. Et surtout, elle tenait le secrétariat de l'usine Rochat Frères dite la Zénith dont elle était une collaboratrice efficace et indispensable. 
    Ceci dit, il faut tout de même préciser qu'elle était une très signe représentante de la famille Titouillon des Charbonnières où les Rochat de cette lignée demeurent encore nombreux aujourd'hui.