133. Une maison à restaurer, les Mollards des Aubert, là-haut, à 1300 m.
Une oeuvre peinte par Pierre Aubert dans la cuisine des Molards des Aubert - extrait -
    La maison des Molards des Aubert, au-dessus du Brassus, à 1300 m. est désormais bien connue. C'est là que nacquit Pierre Aubert, peintre et graveur, en 1910. C'est ici  que la passion pour l'art le prit à bras le corps. Et c'est en ces lieux  encore, à l'automne 1987, qu'il s'éteindra, près de chez Kazan où il était allé vérifier si  les fils de fer avaient bien été abaissés. 
    Cette maison des Molards des Aubert a une longue histoire qui n'a pas encore été faite de manière attentive. Elle a tout de même, avec son illustre propriétaire, donné lieu à plusieurs publications et à de nombreux articles.
    Elle est aujourd'hui propriété d'associations qui ont pour tâche de la restaurer, travaux de longue haleine certes, mais qui permettront un jour, non seulement d'offrir à la région une maison type conservée dans ses caractéristiques architecturales les plus authentiques, mais aussi de créer un lieu où puisse s'honorer l'artiste et ses oeuvres. C'est là une tâche difficile certes, vu le coût, mais hautement honorable.
    Nos malheureux problèmes informatiques ici nous ont fait perdre toutes les photos de la bâtisse vue de l'extérieur. Un retour sur ces lieux désormais mythiques, sera donc nécessaire.