131. Maison des Mollards sur le Bas-du-Chenit
Les Molards du Bas-du-Chenit
    La maison garde toute sa beauté d'autrefois et nous va droit au coeur. Dommage que ce jour 10 décembre, avec une neige fondante, nous nous soyons mouillé les pieds au travers de ces pâturages et anciens champs.
    Comme pour les Molards du Brassus, cette bâtisse témoigne d'un temps qui n'est plus. Là nacquit Marcel Golay de l'Orient. On découvrira ses souvenirs en annexe. Ceux-ci, Regard sur le XXe siècle, avaient paru en 1993 aux Editions Le Pèlerin. Marcel Golay donnait là un texte attachant qui retraçait  avec émotion le mode de vie de nos gens d'autrefois. L'existence  certes, en ces hauts isolés surtout de par l'absence d'une bonne route, était difficile. Elle avait néanmoins son charme. Mais celui-ci ne fut toutefois pas  suffisant pour faire rester en place les derniers habitants qui, dès qu'ils le purent, partirent s'installer dans le bas de la vallée, de préférence dans les centres.
    Ainsi prenait fin une époque que l'on ne retrouvrerait plus. .