12. Que deviendra Charlie Hebdo ?
L'indignation de Plantu.
    A l'heure où l'on pose ces réflexions, l'affaire n'est même pas terminée. On ne sait pas ce que deviendront les deux assassins, on sait encore moins comment évoluera le journal ces prochaines semaines ou ces prochains mois, décapité de ses meilleurs éléments, Cabu et Wolinski. 
    C'est là une affaire véritablement affreuse, et pourtant quelque part située  dans une sorte de logique découlant du fanatisme de religieux chez lesquels la politique est plus importante que le spirituel. On ne lutte pas un crayon à la main, mais un fusil dans l'une, une grenade dans l'autre, et surtout cagoulé, un état qui nous révulse au-delà de toute expression. 
    Est-ce là véritablement, la fin définitive de mai 68 ? Comme 2001 fut la fin de Woodstok, avec les contestataires patentés de l'ancienne garde qui, tout soudain, s'étaient tus. Evaporés, nos gratteurs de guitare vénérés, nos chevelus, nos fumeurs de joints, nos constructeurs d'un nouveau monde plus juste où chacun trouverait sa place.  
    Des deux cas découle une tristesse immense, et surtout une vaste et douloureuse interrogation sur notre devenir, à nous tous les hommes! Non, ce n'est pas là un simple fait divers.