12. Le café-restaurant des Grandes Roches.
Une carte postale bien fameuse.
    Un logis public avec épicerie situé au pied du Risoud. On devine les rentrées principales: contrebande ! 
    Mais les gens du Chenit aiment aussi à se rendre à ce sympathique bistrot, le dimanche surtout, ce qui constitue un but de promenade. Et comme la dénivélation est faible, c'est une marche agréable et sans problème. 
    Le café brûla en 1912. Il fut reconstruit pour fermer boutique au début de la deuxième guerre mondiale. 
    Plus tard les Grandes Roches seront rachetées par la Ville de Morges qui restructurera l'ancien logis en maison d'accueil pour sa jeunesse. Une semaine aux portes du Risoud, et vous voilà avec le coeur remis à sa juste place, pensait-on. 
    N'empêche, il n'y aurait plus là-bas le charme d'autrefois. Une page était tournée.