12. Abel LeCoultre assiste à l'exécution du Major Davel en 1723
L'exécution du Major David par Charles Gleyre, 1950
    On découvrira cette lettre dans le document joint. Elle  fut reproduite dans la RHV en 1915, anotée par Eugène Rochat dont nous reprenons le texte:
    "... l'auteur a paru redouter quelque chose, puisqu'il a recommandé à son correspondant de brûler la lettre. En dépit des éloges qu'il adresse au début, comme précaution épistolaire au "gouvernement le plus juste et le plus sage qui soit au monde, etc.", il s'est peu à peu laissé entraîner, à mesure qu'il écrivait, à laisser entrevoir au fond de son coeur sa sympathie et son admiration pour le major Davel, la sympathique aussi du peuple pour lui, etc. Toutes ces constatations finales ne ressemblent pas à une approbation sans réserve du jugement de LL.EE. et n'auraient pas contribué à arrondir la récompense qu'il attendait comme officier subalterne, commandant vingt-quatre hommes, pour les services rendus à cette occasion au gouvernement. Sous ce rapport, il y a dans cette lettre, à côté de sa valeur historique confirmant des faits déjà connus, un côté psychologique, plus inédit, dont l'analyse n'est pas sans intérêt et qui justifice sa publication.  

                                      Romainmôtier, 20 juin 1915. Eug. Rochaz, syndic."