129. Un petit tour par le Rolex Learning Center ne sera pas vraiment inutile.
Une ambiance des plus feutrées...
   Le Rolex Learning Center EPFL pose problème à cause de son appellation manifestement usurpée. Rolex, même si l'entreprise a financé dans une mesure notable l'étrange bâtisse, propriété de la Confédération suisse, n'avait pas à y mettre son nom. Coup de pub finalement qui ne lui coûte pas très cher. C'est manifestement anti-démocratique.   
  Le centre lui-même est tout en courbes, ce qui, quelque part, est un bienfait pour l'homme agressé sans cesse par trop de droites, verticales ou horizontales tracées au fil à plomb et au niveau. Ici tu tangues dans tous les sens et sans que cela ne te gêne le moins du monde. D'autant plus que tu trouves partout de la belle moquette sur laquelle même tu peux t'allonger pour procéder à un petit clopet entre deux études. L'idéal !  
  Un centre à visiter. On est loin ici des anciennes bâtisses EPFL ou de l'Université où les courbes furent proscrites. Architecture véritablement originale et pleine d'interrogations. Cela résistera-t-il au temps et aux modes ?