127. Retour à la Tine de Conflens.
Les profondeurs inquiétantes de la Tine où l'eau roule depuis des cent mille ans...
    Ce n'est pas un bien grand voyage. Ferreyres, c'est juste la porte d'à côté, et la Tine, depuis le restaurant probablement de même nom, en dix minutes vous y êtes.     C'est un endroit somme toute caché, puisque de la route, joignant la Sarraz depuis le précédent village, vous ne voyez rien. Qu'une déclivité qui pourrait se terminer au niveau d'une rivière, que les bois de la rive opposée. Tout est caché. Si bien que vous pouvez avoir fait cette route cent fois sans vous douter que là, à proximité, se trouve la conjonction de deux rivières qui se fait dans un site naturel d'une grande beauté.     La Tine de Conflens, oublions le malaise d'avoir passé une vie sans la connaître, c'est vraiment un lieu à découvrir. Vous y lirez l'immense  travail de la nature, celui qui s'est effectué en des milliers voire des millions d'années. Et naturellement, à découvrir cette immensité de temps inscrite dans ces lieux sauvages, vous ramènerez votre ego à ce qu'il est: insignifiant ! Et crénom, ce ne sont pas vos millions à la banque qui vont y changer quelque chose !