11. Aperçu global des sociétés anciennes du village du Pont.
Les belles filles du village du Pont font partie de la société de gymnastique, section dames.
    Comme en tous nos villages autrefois, elles furent une myriade. Et toutes même, assurément ne figurent pas ici. Allez chercher dans les coins, et vous en trouverez encore. Il n'existe, ni n'existera peut-être jamais, de liste exhaustive quant à toutes les sociétés de la Vallée de Joux.
    Elles sont comme les individus, elles naissent, elles grandissent, elles prospèrent, et puis elles s'éteignent. Bien rares sont celles qui ont franchi les siècles. Nous en citerons une au moins, la Société des Grenadiers des Bioux, fondée en 1750, et toujours active aujourd'hui.
    Le Pont garde aujourd'hui trois sociétés, l'Echo des Forêts, l'abbaye la Jeune Suisse et la Société de Développement.
    Autrefois le village était singulièrement plus actif sur le plan social, avec une multitude de groupements de toutes sortes. On chantait, on patinait, on tirait, on était bon garçon, on faisait le grand tour, on bobait, bref, il y a avait là de quoi occuper une population pourtant dès longtemps en arrière très variée dans l'origine de ses habitants. Ceux-ci, d'ailleurs, ils se faisaient à la mentalité du coin et quelques mois après leur arrivée, les voilà déjà embrigadés dans de multiples sociétés.
    C'était ainsi. Et toutes ces sociétés à découvrir dans ce survol qui promet des études plus poussées sur les plus intéressants de ces groupements.