119. Philippe Berney (1767-1839).
Philippe Berney (1767-1839). Où notre homme n'a plus l'air d'un vrai Combier, mais d'un tribun français de l'époque révolutionnaire !
    "La famille Berney, originaire des Bioux, s'établit à l'Orient vers 1770. 
    Né et élevé paysan jusqu'à 16 ans, privé des ressources qu'offre l'éducation pour une imagination aussi ardente que la sienne, Philippe Berney, après avoir appris le métier de lapidaire avec son père, obtint de celui-ci l'autorisation de se rendre à Lyon puis à Paris, pour essayer le commerce des pierreries; comme ses ressources pécuniaires étaient très limitées, il fut convenu avec son père qu'il entrerait comme volontaire aux Gardes-Suisses avec l'appui de Monsieur le Capitaine de Loys; à côté d'un service facile, il employait son temps à se procurer des connaissances utiles pour le petit commerce de pierreries qu'il faisait avec assez de succès; de même, il cherchait à  perfectionner son instruction". 
    Tels sont les propos que rapporte Ernest Capt dans un court historique sur Philippe Berney, grand patriote vaudois. Ce texte sera suivi de: Philippe Berney, texte paru dans la FAVJ du 29 avril 1926. Philippe Berney, par Eugène Mottaz, 1926. Philippe Berney, Mémoire, Editions le Pèlerin 1998, original dans la FAVJ de 1903.