117. Le Croset au Boucher
Le Croset au Boucher
    Le nom n'est pas des plus charmant et nous ignorons son origine. Un propriétaire qui aurait eu cette profession sans doute.
     Le chalet se voit aisément en contrebas de la piste de fond Marchairuz-Mollendruz quand vous passez.  Vous ne lui accordez malheureusement qu'un tout petit regard, tournez que vous êtes déjà vers le pignon de la Racine, au haut de sa petite côte, chalet vraiment étonnant avec son toit à deux pans fortement inclinés. 
    Le Croset au Boucher connut une réfection du toit postérieure à 1972 où Georges Vagnières précisait justement que celui-ci était à refaire. Nous nous interrogeons encore sur la pertinence de ces toits de tôles laquées rouge. Est-ce beau et lumineux, ou au contraire peu adapté aux couleurs naturelles du paysage ? La question reste ouverte. Pour nous, dans tous les cas, rien ne vaut dans l'harmonie des dites couleurs, celle de la rouille des anciens toits. Négligés certes, mais incomparables, arrivés en un tel état de vétusté, dans leur fusion  avec l'environnement proche.
    Les photos des chalets non encore transformés se feront rares à l'avenir. Elles seront donc d'autant plus précieuses.