113. La merveilleuse cité de Gruyères et son château
Cette verte Gruyère...
    Les villes et cités qui ont su garder leur cachet d’autrefois ne le regrettent pas, puisqu’aujourd’hui cette préservation est un atout touristique formidable. Ainsi vieux bâtiments, vestiges historiques, ensembles remarquables, sont véritablement de l’or en barre. Il suffit pour s’en rendre compte de fréquenter nos agglomérations les plus connues. Ca grouille de monde, et point éminemment positif pour les commerçants et restaurateurs, une infinité de visiteurs sont venus des quatre coins du monde, ce qui permet de renouveler sans cesse son public, sa clientèle plutôt,  et donc de ne pas voir une source de revenus essentiels se tarir.    
  
Tout cela pour le côté mercantile.
  
  
Nos propos visent néanmoins à autre chose.
Ville ou cité de Gruyères. Nous avons laissé notre voiture dans le parc situé au pied de l’agglomération. Nous gagnons celle-ci par un petit cheminet courant dans les prairies en pente sous-jacentes. Cette marche d’approche permet de s’imprégner de la belle campagne environnante et de goûter par avance tous les plaisirs esthétiques et culturels que nous allons découvrir bientôt.     
   
On franchit l’une des portes de la ville et nous voilà aussitôt dans la rue principale de Gruyères. C’est un véritable enchantement. Le passé est là, que nous pouvons saisir à pleines brassées. Il est tout naturel que l’on prenne un café devant quelque auberge de la place et que l’on se laisse aller à savourer l’instant qui passe. Et celui-ci, si vous avez laissé vos soucis hors de la cité, est de ceux que l’on n’oublie pas. On est bien, tout simplement, s’apprêtant à des découvertes merveilleuses.