10. La chapelle du Brassus
La chapelle du Brassus en 1988, photo Gabriel Reymond
    L'apport étranger, avec un nombre très importants de catholiques, se fit surtout à partir de la seconde moitié du XIXe siècle, où la Vallée "se construisait". Imaginez le nombre de maisons, d'usines, qu'il fallut alors élever. Mais retenez surtout la construction des chemins de fer et des routes. Il fallait pour cela une armada de travailleurs étrangers dont plusieurs se fixèrent à la Vallée.
    Pour les uns et les autres se présentait le problème de pratiquer leur religion. Heureusement, la paroisse voisine, sur sol français, celle de Bois-d'Amont, était catholique. Ses prêtres acceptèrent de "parainer" les premières messes dites à la Vallée de Joux, avec une première tenue le 3 juin 1860 à Chez-le-Maître. Il y avait alors une soixantaine de personne.
   Dès 1897 la communauté catholique de la Vallée passe sous la protection de la paroisse de Vallorbe. Alors des messes sont dites dans une salle particulière de l'Hôtel de France. La place y manque cruellement. On envisage bientôt la construction d'une chapelle. Celle-ci trouvera place à l'entrée du village du Brassus, côté Le Campe. Elle est inaugurée en 1910. On fête son 100e anniversaire en 2010. La communauté catholique est aujourd'hui forte de centaines de fidèles qui peuvent aussi pratiquer aux  chapelles du Sentier et du Pont.
    Le texte joint retrace en quelques mots cette grande et belle aventure dont la chronique ne demande qu'à être complétée.