10. Du côté de Vallorbe, la Pierre à Punex.
La Pierre-à-Punex fut dessinée par Bourgeois en 1822. Sa gravure fut retravaillée par un autre artiste la même année. Ici figure cette deuxième version.
    On parlait de la Pierre Punex. Ce nom figurait sur toutes les cartes. Il reste  de même sur les cartes actuelles. On dit plus volontiers aujourd'hui, ce nous semble, la Pierre à Punex. Ce nom, malsonnant et malséant, malgré l'explication que donnera Pierre Chessex dans le corps du texte, garde une certaine part de mystère. Punex était-il le nom d'un personnage peu fréquentable ? On ne le sait. 
    La Pierre Punex, ou Pierre-à-Punex selon ce que l'on vient d'exposer, servait de borne naturelle entre les trois communes du Lieu, de l'Abbaye et de Vallorbe. C'est donc un site historique. 
    Il nous vient en souvenir que d'aucuns parlaient, alors que l'on procédait à l'amélioration de la route Le Pont-Vallorbe dans les années huitante, de la faire sauter! Il est évident que rien que cette pensée est un pur sacrilège. Faire sauter la Pierre-à-Punex, faire disparaître à jamais ce site unique qui intrigue aujourd'hui, il ne pouvait en aucun cas en être question. Les ingénieurs de l'Etat de Vaud l'avaient bien compris que cette idée d'ailleurs n'effleura même pas. Elle fait partie du patrimoine. Elle devra être encore là quand les hommes auront enfin trouvé la sagesse et qu'ils vivront en paix !