109. Hippolyte Rigaud, citoyen de Genève, industriel de la Vallée de Joux (1558-1624).
Bonport, tel que se présentait le site en 1816. Dessin de Escher.
    Hippolyte Rigaud fut une figure marquante de l'histoire industrielle de la Vallée de Joux. Citoyen de Genève, il débarqua dans notre région à la fin du XVIe ou au tout début du XVIIe siècle. Auguste Piguet suppose qu'il n'y habitait pas mais dirigeait ses affaires et entreprises directement depuis Genève, ayant sur place un contremaître capable de surveiller l'ensemble des activités. 
    Celles-ci commencent du côté de l'Abbaye pour se donner bientôt tout entière à Bonport, au bord du lac Brenet. Là Rigaud y avait racheté les usines, moulin, scierie, martinet et autres, que les Rochat y avaient installlées dès le début du XVIe siècle et développées. Notre homme va encore les améliorer pour leur donner une importance qui sera plus que locale. Ce rachat est de 1602. 
    Au contraire de ce que pouvait affirmer A.P., selon d'autres sources, Rigaud semble s'être attaché à ce site de Bonport où il avait fait sculpter ses armoiries sur quelque meuble ou sur quelque élément architectural alors en place. Un ouvrage (1)  témoigne du développement considérable qu'a pris ce site. Un inventaire du 13 juin 1623 fait le tour complet de l'établissement et désigne jusqu'à la moindre des serrures de l'une ou l'autre des nombreuses bâtisses. 
    Dans tous les cas Rigaud est une figure incontournable de notre histoire combière et il convient de le suivre avec attention.  

   (1) Paul-Louis Pelet, Sidérurgie frontalière Bon Port 1623 - Pontarlier, 1820, Librairie Droz, Genève, Paris, 1971.