104. Lera.
Sur le chemin qui nous mènera à Roccolo, un paysan tient bon avec trois ou quatre vaches.
    Lera, ce n'est qu'un hameau sis au-dessus de Brembilla qui n'a, en quelque sorte, rien perdu de sa vitalité, avec en apparence l'essentiel des maisons habitées. 
    Il n'en sera pas de même d'un hameau sus-jacent, Roccolo, auquel ne mène aucune route. Seul l'antique chemin des mulets y conduit. Ce sont des lacets nombreux, et l'on voit que les habitants des lieux, autrefois, car aujourd'hui le site est désolé, pour descendre plus vite au fond de la vallée, coupaient, en traçant presque une ligne droite fort pentue, casse-gueule qui permettait néanmoins de descendre beaucoup plus vite.
    Tout cela se voit encore aujourd'hui, alors que vous pouvez passer près de ces maisons, crier, appeler, et que personne ne vous répondra. C'est désert. Mort. Abandonné. Seules deux bâtisses tiennent encore vraiment debout. Les autres s'écroulent, sont rongées peu à peu par le temps et les éléments, image même de la désolation. Une civilisation ici se termine. Qui la racontera ?