102. Les Rochet, originaires de Bonport,  maîtres de forges en Franche-Comté.
Les Rochet de Franche-Comté, maîtres de forges.
    Le texte qu'on lira dans cette rubrique, de François-Joseph Rochet, écrit en 1808, fait partie des manuscrits Rochet que l'on trouvera tous reproduits dans la thèse de M. Lassus de Besançon, celle-ci intitulée: "Métallurgistes Comtois du XVIIe au XVIIIe siècle: les Rochet, étude sociale et économique d'une famille de maîtres de forges et d'ouvriers métallurgistes", et qu'il a eu l'obligeance de nous communiquer.
    Chronologiquement ce texte fut précédé par deux écrits, de 1754 et de 1770, de Jean-Hubert Rochet, père du François-Joseph précité. Le sujet est le même: les origines suisses de leur famille, son établissement en Franche-Comté, puis l'histoire des tracasseries financières que cet industriel eut à subir au cours de sa carrière. Ces deux textes ont très certainement servi pour la rédaction du manuscrit de 1808.