100. Les fruitières du Pays de Gex au milieu du XIXe siècle.
Un chalet, quelque part dans le Jura français.
     On peut lire dans Histoire politique et religieuse du Pays de Gex, par Joseph Brossard, Bourg-en-Bresse, 1851, p. 518:

    Voici, pour 1848, la situation moyenne des fromageries du pays de Gex:
    Quarante-sept fruitières, établies dans les villages, sont en activité toute l'année; elles fabriquent du fromage façon Gruère.
    Vingt-six fruitières sont placées dans les sommités du Jura et produisent du fromage de même nature, du 25 mai au 9 octobre.
    Quatre-vingt-sept fruitières, disséminées dans toutes les parties du Jura, fabriquent du fromage persillé, dit fromage de Gex; elles ne sont pas permanentes, elles ne travaillent que du 1er avril au 1er décembre. Quelques-unes dans la vallée n'interrompent pas leur fabrication.

    Ces chiffres révèlent toute l'importance de l'économie laitière et alpestre dans le Pays de Gex qui vit en partie du Jura dont les sommités sont toutes proches. C'est même en celles-ci, il y a de cela des siècles, que furent installés de véritables hameaux d'altitude que l'on occupait en été et en automne. Les nombreuses habitations de ces ensembles prouvent que pour rester ainsi là-haut, isolé de tout, il fallait une bonne dose de sociabiltié et de sollidarité.