L'exposition Claude-André Depallens d'août et septembre 2015 au 21 route de Mouthe.
L'une des fameuses fenêtres peintes de Claude-André Depallens.
    Impressionnante exposition de peinture et d'artisanat dans cette maison que l'on nommait autrefois Le Poste, du fait d'avoir abrité en ses premières années de construction, à la fin du XIXe siècle, le poste de douane des Charbonnières. 
    Chose étonnante, le bâtiment n'a que peu changé depuis l'année 1877 où il fut probablement construit. On découvre ainsi une écurie avec cinq crèches, un galetas catellé où l'on mettait à sécher le linge de la maison, et surtout ces escaliers de pierre, avec une superbe barrière, conduisant du rez au premier étage. 
    Parmi tous les locaux de cette maison qui apparaît modeste vue de l'extérieur, mais constituant en ses entrailles un véritable monde, avec des pièces et annexes multiples, le maître des lieux vous propose l'ensemble de ses oeuvres. Les créations de quelques artisans complètent cette exposition très étonnante dans sa profusion et sa diversité. 
    Claude-André Depallens se singularise en des domaines très personnels. Ainsi en est-il pour ses fenêtres décoratives. On découvre de cette manière de vieux cadres restaurés avec soin, derrière lesquels s'offrent des paysages de la région. C'est là probablement le meilleur de son oeuvre. Mais on retiendra aussi ses planches à vacherin peintes. Les fonds étaient entreposés en nombre dans une maison qui elle aussi accueillit en son temps un commerce de vacherin. A partir de ceux-ci, l'essentiel de ces planchettes étant de format carré, en utilisant les veines du bois et les noeuds, l'artiste recompose des paysages de la région, souvent hivernaux. Ce type de production est considérable, puisque notre imaginatif est pas loin d'avoir peint près de quatre cents fonds à vacherin. 
    Bref, une exposition à ne pas manquer, qui restera surtout dans nos mémoires par son extrême originalité.