92. Clair de lune, un conte de Julie Meylan, paru dans la Revue du foyer domestique du 20 février 1903.
Au clair de lune où tout devient romance...
    Il s'agit-là, probablement, de l'un des premiers contes de Julie Meylan, qui s'appelait encore à l'époque, puisque mariée, Mme H. Gailloud. Elle reprendra son nom de jeune fille sitôt après son divorce des années vingt. 
    Notre dame à l'âme profondément romantique et poétique. Elle va être inspirée essentiellement par la lumière, celle du ciel, avec ses étoiles et sa lune, celle de la révélation aussi, et sera toujours présente désormais pour livrer en tous temps de l'année, certes, mais surtout à la fin de décembre, un beau conte de Noël. Elle excellera en cette production dont on retrouvera l'essentiel sur notre site. 
    Julie Meylan est une fine plume. Toutes choses, par son imagination débordante et son talent, prennent une nouvelle dimension, s'épurent, s'offrent dans leur quintessence. C'est ainsi un plaisir toujours renouvelé, non seulement de relire ses écrits, mais surtout de les retaper, suivant alors par la grâce de nos touches, sa prose ailée. Elle et nous,  liés dans des retrouvailles avec des mondes où le bonheur de tous est la priorité.