82. Deux brochures sur les vacherins à découvrir absolument.
Madame Marguerite Meylan monte des boîtes à vacherin.
    En 1971 paraissaient, éditées par la Société suisse des traditions populaires, deux brochures consacrées aux productions annexes de l'industrie du vacherin Mont d'Or. No 27: Ombretta Berta, Un atelier de boîtes à vacherin dans la Vallée de Joux. No 28: Ombretta Berta - Paul Hugger, Les sangles à vacherin (Vallée de Joux).
    Ces deux brochures, la première de 28 pages, la seconde de 18 pages, comprennent textes et photos, le tout d'une bonne qualité. Ce sont des études ethnographiques dans le style de la série des vieux métiers, où l'on décortique par le menu les opérations que nécessite la production d'un bien de consommation courante. Rien ne doit être oublié de ces travaux dont la plupart évoqués par la série sont en voie de disparition.
    Heureusement qu'il n'en est rien, ni pour les boîtes à vacherin, ni pour les sangles, produits indispensables à la fabrication et à la commercialisation de cette noble pâte molle.
    Il ne s'était que peu écrit sur ces deux sujets. On connaissait le dépliant de la Centrale, édité vers 1953, décrivant aussi par le menu, texte et photos, toute la filière du vacherin Mont-d'Or. En apparence de fonction purement promotionnelle, celui-ci était en réalité tout autant ethnographique que les deux études que nous vous présentons. Celles-ci toutefois portent plus d'attention aux gestes, et délaissent un rien l'image au profit du texte. Le tout des documents absolument indispensables à la compréhension du produit, non dans son histoire qui n'est ici qu'à peine esquissée, mais dans sa réalité de l'époque.
    Nulle bibliothèque combière ne saurait se passer de ces deux fascicules, qui complètent admirablement l'ouvrage de l'un des deux auteurs évoqués, M. Paul Hugger, le Jura vaudois, la vie à l'alpage. Nous sommes ici en tout dans une même ligne.