71. Les sapins rôdeurs, un conte inédit de Dazur Lavallée, FAVJ du 5 juin 1963.
Dans le mystère du Risoud, tout est possible...
   Il était une fois un petit sapin rouge qu'un bûcheron capricieux avait planté pour son plaisir devant sa demeure aux Piguet-Dessus. A voir son air modeste, l'arbre n'avait d'autres aspirations que grandir en paix. Hélas! Son propriétaire, jamais satisfait de l'endroit du jeune épicéa, le déplaça pas moins de sept fois. Malgré ces dérangements, le sapin crût à merveille, et quand il fut parvenu à maturité, le vent, puis la bise, à qui mieux mieux, emportèrent ses graines loin à la ronde dans le Risoud...  
      Ce petit fait n'a l'air de rien. Pourtant, vous allez voir qu'il fut peut-être la cause d'une nouvelle calamité: les sapins rôdeurs, fléaux inattendus dont l'espèce semble être éteinte aujourd'hui, grâce à la vigilance et à l'intrépidité de nos lointains ancêtres. 
                                                                               Dazur Lavallée