45. Les ruisseaux entre la sortie du Brassus et l'entrée de l'Orient, avec un petit arrêt au magnifique étang du Campe.
Le premier de ceux-ci, à la sortie du Brassus.
    Aucun de ces ruisseaux n'est nommé sur la carte fédérale. Ils n'y sont par ailleurs même pas signalés, excepté celui du cimetière du Campe. C'est dire que ces modestes cours d'eau ne retiennent l'attention de personne. 
    Tous néanmoins ils passeront sous la route cantonale pour aller se déverser, au terme d'un parcours plus ou moins long dans la plaine de l'Orbe, dans la belle rivière de ce nom. 
    Rien de particulier à dire sur ces ruisseaux. Signalons simplement que lors de ces multiples et modestes découvertes, un arrêt à l'étang du Campe nous a permis d'en découvrir une fois de plus toute la beauté.