42. Le vacherin, son histoire et sa fabrication, par le professeur Auguste Piguet
Seillon à traire, dessin d'Auguste Piguet
    Auguste Piguet, professeur au collège industriel du Chenit, restait néanmoins en contactdirect  avec le monde agricole et paysan de par son frère David Henri Piguet dit Coucou qui possédait sauf erreur un domaine Derrière-la-Côte. Ce dernier fabriquant à l'occasion du vacherin à domicile, le professeur ayant pu assister à cette opération, il put en conséquence en retirer une connaissance pratique du produit que sans cela il n'aurait probablement jamais eue.
    Notons qu'il fut aussi, au début de sa carrière, plusieurs années secrétaire de la Société de laiterie de Derrière-la-Côte et qu'à ce titre il pouvait être en contact direct avec les problèmes du monde laitier.
    Concernant l'histoire du vacherin, nous devons avouer une fois de plus ici qu'Auguste Piguet ne tenait que deux ou trois pistes, et que c'est uniquement à partir de celles-ci qu'il put mettre sur le papier une petite étude qui manque cruellement d'assises documentaires. Il n'est pas coupable, en ce sens qu'habitant le Chenit, où le vacherin, tout au moins dans sa commercialisation, restait un produit de niche, il ne pouvait pas être au courant de tout ce que celle-ci comprenait de richesse et de complexité.
    Sa réponse au professeur Olivier ne manque pas d'intérêt pour autant, et ce témoignage est une pierre de plus à l'édification d'une histoire plus large du vacherin.