31. Non! Rousseau ne mangera pas de ces vacherins-là
Jean-Jacques Rousseau, par Latour
    Pourquoi ? Non pas forcément parce qu'il ne les aime pas, mais pour la raison majeure qu'on les lui a offert, et qu'il ne supporte pas cette situation qu'il considère comme humiliante. Alors, pour se débarasser sa précieuse, et fort odorante, marchandise, il l'offre à des tiers apparentés à l'expéditeur.
    Le problème est ainsi résolu.
    Cet expéditeur, M. d'Yvernois, serait de Genève. Si tel était le cas il n'aurait pu  s'approvisionner en vacherins que sur la place, dans une boutique ou au marché. Il ne fait presque aucun doute que ces vacherins proviennent de la Savoie. Ce serait alors des vacherins de la Vallée d'Abondance ou vacherins des Bauges. Décembre correspond à la pleine saison de production de cette pâte molle, à laquelle, si par hasard Rousseau n'y a jamais goûté, il en aura au moins senti les douces et dororante effluves.