30. La grande réforme des écoles vaudoises au milieu des années soixante, une étude de M. Gilbert Capt.
Le centre scolaire de Chez-le-Maître au milieu des années soixante.
    On s'en souvient encore, quand la grande réforme scolaire envisagée depuis déjà des années, toucha l'ensemble de nos écoles au milieu des années soixante. Ce fut, s'il n'y a pas erreur, le début des services de bus qui allaient désormais mener une ronde infernale pour conduire nos élèves d'une localité à l'autre. 
    Le mouvement était irréversible. Après que l'école vaudoise soit restée traditionnelle pendant des décennies, voire même des siècles, avec une école par village où une part importante des élèves pourrait mener pratiquement toute sa scolarité, le grand changement intervenait. C'est-à-dire que l'on ne pouvait plus penser désormais village, mais commune, avec chaque classe des collèges de celle-ci qui serait dévolue à tel ou tel degré. 
    Les élèves se mélangeaient, l'esprit de clocher de cette manière disparaîtrait complètement. Cela fut.
    Mais cette réorganisation n'était en fait que le prémice à une seconde qui allait être plus importante encore. Dans celle-ci on n'y penserait plus commune, mais région, avec un centre scolaire en chacune de celle-ci où seraient réuni le maximun d'élèves. Pour la Vallée ce fut le complexe scolaire de Chez-le-Maître, formule qui naturellement est encore appliquée aujourd'hui, puisque le retour en arrière ne pourrait plus être. 
    Cette première grande réforme, en 1966, est mise en évidence ici par M. Gilbert Capt, enseignant.