298. A la recherche de l'ancien chalet de l'Ecorce.
Un chemin montant, neigeux et malaisé, vous conduira au chalet de l'écorce. Bonne route!
    Une fois encore, ce fut un ami qui nous révéla ces ruines. Il nous les avait indiquées sur un simple extrait de la carte fédérale au 1: 25 000, Le Sentier. A nous désormais de jouer.     Par une première visite des lieux, alors que nous avions vu les puits de proximité, c'était donc bien dans cette zone, impossibilité de trouver la masure, qui pouvait se cacher d'autant mieux qu'il avait fait une première crachée de neige. 
    Retour le lendemain. En montant le chemin qui conduit sur les lieux, nous sommes aux environs de la cabane de la Molasse II, nous retrouvons nos traces. Pas difficile cette fois-ci de retrouver les puits, et puis d'imaginer que le chalet se trouve à proximité, un peu au levant, pour immédiatement le découvrir. Une fois de plus les murs effondrés, ils sont à l'état de ces pierriers que l'on rencontre un peu partout, nous révèlent un chalet d'alpage que l'on a abandonné à une certaine époque pour laisser la forêt reprendre ses droits sur ces pâturages que l'on avait pourtant eu tellement de peine, en ces lieux, à bonifier. 
    L'on ne saurait imaginer combien de chalets, dans cette partie du Risoud, ont été abandonnés, et à quel point aussi, la forêt a su reprendre ses droits sur les espaces ainsi délaissés. Il n'empêche que souvent encore, on peut découvrir de ces petites clairières pas encore tout à fait converties en forêts, avec lesquelles on peut savoir que l'on se trouve à coup sûr sur l'une ou l'autre de ces anciennes pâtures que l'on avait abandonnées à elles-mêmes.  Au milieu du XIXe siècle probablement, alors que la commune du Chenit reconstruisait de beaux et grands chalets plus bas dans les combes, ou plus haut, dont celui du Pré Dernier, ou Pré Derrière. 
    Si vous daignez découvrir la manière dont se firent nos recherches, vous trouverez aussi dans le texte que nous vous proposons, un joli conte d'Andersen sur la forêt. Tout à fait l'ambiance d'ici! Tout à fait aussi celle de ce Noël qui se rapproche à grands pas.