286. Pour une nouvelle visite au Crêt-à-Chatron Neuf, sur la commune du Lieu.
La bibliothèque idéale du berger...
    Le chalet est aujourd'hui amodié par un éleveur de moutons de la commune du Lieu, cette dernière propriétaire des lieux.  Les locaux intérieurs manquant singulièrement de charme et de fantaisie, le locataire manda un artiste du coin, Claude-André Depallens pour ne pas le nommer, de décorer quelque peu ces grands murs blancs. 
    Notre homme n'attendait en fait que cela pour proposer ses services et offrir bientôt des créations de son style, toujours très originales, trompe-l'oeil en particulier, qui font de cet intérieur de chalet une sorte de petit musée à visiter. Où l'on va de surprise en surprise, et où surtout votre cicérone, qui n'est autre que le concepteur et le réalisateur de ces fresques étonnantes, enthousiaste, saura vous donner tous les détails sur la genèse de cette oeuvre.  
    On reste dans les domaine très particulier des alpages, avec des vaches, des ânes, peu de bergers, en somme, des bâtisses de ces hauts, le tout témoignant de son attachement tangible à ce monde des hauts qu'on ne pénètre vraiment qu'après une longue fréquentation. 
    Nous profitons de cette présentation de quelques-unes des oeuvres de l'artiste, pour revenir sur la construction elle-même du Crêt-à-Chatron Neuf. Ce  chalet fut érigé sur le Crêt à Dunant en 1742 . Il est resté intact pour les deux tiers au moins de son volume. La  partie à bise fut entièrement remaniée en 1944 afin de créer deux chambres à l'étage, avec en même temps la démolition nécessaire, malheureuse quand même, de la vieille cheminée de bois. C'était ainsi une de moins à découvrir en nos chalets d'alpage qui s'en voyaient dépossédés à vitesse grand V. 
    Dans tous les cas, voici une promenade qui ne manque pas de charme, où l'art et le traditionnel se rencontrent une nouvelle fois, faisant ici référence au Chalet à Roch, en d'autres lieux, décoré, extérieurement surtout, de belles fresques depuis plusieurs décennies déjà.