27 janvier. Je suis au coeur de l'hiver comme dans un cocon.
Le Jura dans sa plénitude, un peu triste, mais si douce...
    C'est en ces promenades toujours répétées, que l'on finit par ressentir des impressions qui d'ordinaire ne vous pénètrent pas. C'est que tout à coup vous êtes bien. Parfaitement à l'aise. Intégré de manière pleine et entière à votre environnement, d'autant plus que celui-ci est d'une beauté que nul ne saurait décrire vraiment. C'est parfait. C'est envoûtant. C'est là le miel de votre vie. Et d'en être conscient, tout soudain vous rend poète !