25. Constant Auguste Rochat de la Cornaz, agriculteur, amodiateur et marchand de fromages et de vacherins - actif encore vers 1905 -.
Il est possible que ce soit là le troupeau à Constant Auguste Rochat, de la Cornaz, en dessus des Charbonnières. Et si ce n'est pas le sien, il lui ressemble drôlement!
    Encore un de nos amodiateurs à travailler avec Rochat-Golay du Pont qui lui achète ses fromages et ses vacherins en fin de saison d'alpage. Dommage que l'on ne sache pas avec certitude quelle montagne l'homme amodie. Nous avons désigné les Hermitages, en dessus de l'Abbaye, sans certitude aucune. Une photo montrerait la montée d'un troupeau en ces lieux, venu des Charbonnières.
    On découvrira ici que Constant-Auguste Rochat, en fin de saison, après avoir produit ses gruyères, passe à une fabrication de vacherins. Il est à croire que l'on a alors troqué la grosse chaudière,  en juin pleine à raz bord, contre une plus modeste qui peut pourtant contenir l'entier de la production laitière ayant fortement diminué à partir du 15 août, si ce n'est même avant.
    Ces vacherins, selon la connaissance que l'on peut avoir de l'époque, doivent avoir été livrés emboîtés. Car apparemment n'est pas encore venu le temps où l'on achète les vacherins blancs et qu'on les affine soi-même en cave. Ce qui voudrait dire alors que les boîtes sont achetées par l'affineur lui-même, et non plus par le fabricant.