20. Louis Rochat dit Cabado, les Charbonnières, fabricant de tommes de chèvres, acheteur de lait - activités 1895-1915 -
Chez Cabado, vers 1898, maisons de 1640, parmi les plus anciennes du village.
    Voilà un personnage qui, laitier aux Charbonnières pendant au moins trois saisons, au début du XXe siècle, connut très certainement le vacherin de par ses fabrications d'automne et d'hiver. On sait que pour la dernière saison 1914-1915, il ne trouva pas de cautionnaire, si bien que la Société de laiterie des Charbonnières, prise de court, dut procéder à une fabrication en commun. Fut-ce Louis Emile que l'on engagea comme laitier ?
    L'homme était surnommé Cabado. Il habitait l'une des plus anciennes maisons du village, datée de 1640, au bas du quartier des Chapes, disparues depuis lors dans un incendie en 1910.
    Louis Emile Rochat paraît avoir quitté le village peu après ses dernières prestations laitières. S'enquit-il ailleurs d'une autre laiterie où il pourrait retrouver des activités professionnelles dans la fabrication ? Nous ne le savons pas.
    Ce que nous savons par contre, c'est qu'en 1895 il livrait des tommes de chèvre à Henri Rochat-Golay au Pont, donc qu'il fabriquait, et que par conséquent il devait posséder ferme et domaine, tout au moins des locaux suffisamment vastes pour fabriquer et un domaine pour lui permettre de récolter le foin nécessaire pour nourrir ses chèvres pendant l'hiver. Pour quant à un éventuel troupeau de vaches, nous n'avons aucun élément. 
    Restent beaucoup d'inconnues vis-à-vis de ce personnage un peu mystérieux de par son surnom de Cabado - on disait Chez Cabado -. Nous ne possédons aucune photo de lui.