1975. Parution de l'ouvrage: Paul Hugger, Le Jura vaudois, la vie à l'alpage
Une couverture devenue célèbre, avec pour sujet le Pré de l'Haut dessus
    Cette parution fut un véritable événement. En effet, pour la première fois, tout au moins dans notre canton, la parole était donnée, par l'intermédiaire de Paul Hugger, à ces bergers de nos zones d'alpage qui, pendant des siècles, n'avaient eu que le droit de se taire, soumis aux ordres de leurs patrons pas toujours compréhensifs. Ce qui n'empecha pas aussi qu'il y eut de mauvais bergers ne donnant aucune satisfaction, et parfois meme ceux-ci quittant l'alpage au milieu de la saison.
    Le Jura vaudois, est un livre des Editions 24 H, de 250 pages, richement illustré, avec photos, graphiques et dessins. La couverture est une merveille, ayant pris pour sujet le chalet de l'Haut dessus, dans cette combe du Mont-Tendre si nostalgique et si chargée d'histoire.
    Mais précisons tout de meme que Paul Hugger n'en était pas à son coup d'essai. Il avait déjà publié la meme étude, en allemand, en 1972, avec en plus un appareil beaucoup plus complet de références diverses. Cette publication est à considérer comme l'original de la vie à l'alpage. Cette grosse publication avait été précédée, en 1971, dans la collection des vieux métiers de la Société suisse des traditions populaires à Bale, par la brochure: Paul Hugger, La fromagerie d'alpage dans le Jura vaudois. Le jura vaudois n'ayant été en somme que la reprise, tout en la complétant et en l'amplifiant, de cette première publication.
    Avec ces trois fascicules, nous tenons une oeuvre qui allait faire date et introduire l'ethnographie à l'intérieur meme de nos sociétés campagnardes. Plus n'était besoin d'office de s'en aller aux antipodes afin de chercher des sujets. Il y en avait là, sous la semelle, et à profusion. C'est peut-etre cela la meilleur leçon de ce livre peu ordinaire et qui devrait naturellement figurer dans toutes les bonnes bibliothèques.
    La Vallée y est intéressée au premier chef, avec un long chapitre consacré à la fabrication du fromage au Pré d'Etoy, dans les hauts du Mont-Tendre. Pages véritablement historiques, en ce sens que depuis lors cette fabrication a cessé et que le Pré d'Etoy ne pourrait bien ne plus accueillir que du jeune bétail. La transformation de notre espace alpesstre a été rapide, avec heureusement un retour en arrière ces deux dernières décennies ou l'on a compris que l'authentique a une valeur inestimable.