1965. Pour une décoration murale de la halle de gym de Chez-le-Maître.
L'art s'invite aussi chez nous.
    L'article qui suit, est tiré de la FAVJ du 7 juillet 1965. Il nous semble pourtant que cette décoration a été mise en place plus tôt,  en 1963 déjà. 
    Alors nous pouvions la voir très exactement en face de l'atelier de M. Roland Py, maître aussi efficace que nerveux, toujours apte à entrer en crise pour la moindre chose que vous auriez manquée, ou carrément bousillée. Dans ce dernier cas, cela tournait même au drame! 
   Pour nous détendre, après une séance où il y avait eu de l'électricité dans l'air pendant un bon quart d'heure, on regardait précisément les sculptures de la halle de gym qui, à force, ne représentaient plus qu'une scène sans grand intérêt, et surtout manquant singulièrement d'âme et de profondeur. Un travail pour certains réussi, pour d'autres léger, manquant de vigueur. 
    Mais il n'y avait alors pas que le mur de la halle de gym à regarder. Il y avait aussi et surtout  les filles qui sortaient à vélo de la cour du collège. Elles étaient jeunes, elles étaient belles. Ainsi en était-il de la jolie Marianne, blonde et romantique, images vraiment inoubliables de cet âge où tu t'ouvres enfin un peu à la vie ! 
    Donc les sculptures en arrière-fond, et puis aux premières loges, qui les ont aussi vues autant de fois qu'elles ont passé devant elles à vélo, , les jeunes filles fréquentant les établissements scolaires de Chez-le-Maître. Ensemble fascinant !