1938. Le petit train de mon enfance est parti pour toujours, par Jules-Jérémie Rochat
La très jolie desservante de la halte de la Golisse.
      L’électrification de la ligne de chemin de fer Vallorbe-Le Brassus fut réalisée en 1938, avec le premier voyage officiel d’une locomotive électrique le 1er octobre. L’événement fut fêté comme il se doit et donna lieu à de nombreux reportages, en premier lieu dans la FAVJ, matière que l’on retrouvera dans un prochain chapitre.     Jules-Jérémie Rochat, troisième du nom, né aux Charbonnières en 1896, décédé en ce même village en 1962, qui avait souvent  eu l’occasion en son enfance de  prendre le train dont la traction se faisait naturellement encore à la vapeur, se fendit d’un bel article pour le Journal l’Abeille. Nous n’avons pas la référence exacte de ce numéro paru en 1938, mais nul doute que ce soit peu après l’inauguration, soit au début d’octobre.    
    Notre copie étant d’une qualité médiocre – que néanmoins nous reproduirons plus bas – nous l’avons retravaillée de différentes manières. Le beau et nostalgique texte de Jules-Jérémie Rochat troisième du nom méritait ce travail.

   
Les photos furent d’un ami de cet homme, Gilbert Meylan, alors établi à Genève.