1925, qui se souvient de cette fin d'année si fort arrosée ? La FAVJ, uniquement !
Ce put être à ce moment-là... Ruisseau du Brassus.
    Eh! oui, il n'y a que la FAVJ pour se souvenir de ce qui, dans la longue suite des événements du monde, n'est qu'un tout petit détail. 
    Mais quand les caves sont inondées, tout de même, cela ne fait pas particulièrement plaisir, et il ne fait aucun doute que pour les sinistrés, l'événement ne sera pas oublié de sitôt. Sur le plan global, par contre, c'est une autre histoire. Car sitôt les eaux retirées, l'Orbe ayant retrouvé son cours normal, c'est déjà fini. Et les dégâts, s'il y en a, seront souvent à la charge de la commune, chemin à recharger - ce sera au printemps -, débris de toutes sortes à enlever, bref, l'ordinaire après des événements de ce type. 
    Quant aux photos, vous pouvez toujours repasser, nos quidams ayant certes été sur les ponts regarder l'Orbe charriant des masses monumentales d'eau, mais pour ce qui est d'immortaliser l'instant, on est trop paresseuix pour cela. Ou que tout simplement, on n'a pas d'appareil de photo à la maison...