18. Nouvel Ebel, Manuel du voyageur en Suisse et dans la Vallée de Chamonix, 1853 + 1857.
Poya de Louis Pellet (1939), cinquième partie.
    Les alpes sont ou communes ou particulières. Ceux qui ont part aux premières ne peuvent, dans la règle, y mener que la quantité de bétail qu'ils nourrissent pendant l'hiver. Dans les Rhodes intérieures, on appelle herengraeser les alpages qui appartienent à tout le pays. La part de chaque proirétaire de bétail au produit d'une alpe se calcule de différentes manières: la plupart du temps, c'est en proportion du lait pesé ou mesuré que ses vaches fournissent à la masse commune.