17. Le Pont, Le Sentier, Le Brassus et environs (Vallée de Joux), Guide et itinéraires, 1929.
Les hauts du Pont avec un troupeau des Charbonnières, ce qui revient à dire que la photo est composée.
    Voilà un guide qui fit grand bruit à l'époque et qui devait avoir une influence primordiale sur la création de la Société de Développement de la Vallée de Joux. 
    Il fut publié de manière tout à fait indépendante par les Editions artistiques Marcel Deriaz - Vallorbe -. Las, les autres partenaires touristiques de la Vallée de Joux proclamèrent que c'était un scandale, vu que ce nouveau guide de poche concernait surtout le village du Pont et que le reste de la Vallée était traité par dessous la jambe. La Société de Développement du Pont fut amenée à se justifier. Ca rebouillait ferme ! On comprit assez rapidement qu'il ne servait à rien de se chamailler pour une chose accomplie, mais qu'à l'avenir il valait mieux mettre sur pied une organisation centrale qui procéderait elle-même à la conception puis à la diffusion de matériel publicitaire. Naquit de cette manière la SDVJ, qui deviendra quelque cinquante ans plus tard l'Office du tourisme de la Vallée de Joux. Les susceptibités étant  satisfaites, on pourrait désormais aller de l'avant avec des projets promotionnels dans le domaine du tourisme mieux adaptés et surtout de beaucoup plus conséquents. Au fil de nos prochaines publications, nous tenterons de mettre la main sur l'essentiel de cette matière passionnante, affiches y compris. 
    L'éditeur du  guide de 1929, avec de nombreuses illustrations sépias, avait à nouveau mandé le professeur Samuel Aubert pour rédiger un texte de présentation de la Vallée de Joux. Ce fut probablement le même auteur qui rédigea les différentes ballades à faire, à pied et en voiture, car celle-ci était apparue en force dans le domaine des communications et des déplacements. On ne ferait plus jamais sans. 
    Les photos sont toutes de Dériaz qui proposa certaines sous forme de cartes postales. Une partie importante de la plaquette, dont la partie "utile" se clot à la page 48, est consacrée à la publicité faite par les entreprise du coin. C'est là aussi une véritable documentation en laquelle on peut piocher avec succès quand on s'intéresse au tissu économique de nos villages ou de notre région toute entière. 
    Le tout est un document original, à l'époque vendu surtout au Pont, les autres partenaires à cet égard boudaient toujours, et notamment au Grand Bazar qui en possédait encore un gros stock à l'époque où Mimi tenait encore les rennes de cette vénérable "institution". Le soussigné put alors s'en procurer au prix de 50 cts l'exemplaire, un fascicule désormais quelque peu trop vieilli pour être encore proposé aux clients de passage. 
    Ce guide de 1929 fut donc toute une aventure. On découvrira mieux celle-ci dans le chapitre no 11 consacré à la Société de Développement du Pont.