1784 (à 1791). Les massons des Charbonnières (écrits à l'ancienne) sont de véritables artistes.
Bornes encadrant le vieux chemin de la commune du Lieu, tronçon situé à la sortie de ce village en direction du Sentier.
    Ils ne font pas dans le ciment, celui-ci par ailleurs n'existe pas encore. Ils font dans la pierre, qu'ils taillent de toutes les manières possibles. Sauf qu'ici ils n'en font pas des bassins. Jamais. Ils laisseront un jour cela aux carriers de Vaulion qui se révèleront encore supérieurs. 
    On construisit le grand chemin de la commune du Lieu à partir de 1764. Celui-ci une fois achevé, quelque dix ou vingt ans plus tard, il convint de le borner. On fit justement appel aux massons des Charbonnières pour tailler ces bornes ou bouteroues, cela en 1784. Une commande de 138 bornes leur fut alors passée. A 4 batz la borne, soit 1 florins, cela fit 138 florins en tout. Plus 36/6/. pour les charrier sur place, rude travail, quand on sait le poids de chacune de ces pièces. 
    Ces bornes sont encore visibles pour certaines au bord de ce vieux chemin. Entre le Séchey et le Lieu, entre le Lieu et Combenoire. Elles encadrent les tronçons encore existants de cette ancienne voie de communication qui mérite d'être conservée. Elle figure sur les cartes que l'on possède de notre région dès la deuxième partie du XVIIIe siècle. Précieux témoin de nos communications d'alors. Et vestiges qui vaut tout autant, pourquoi pas, que ces voies romaines que l'on retrouve ici ou là dans notre pays.