170. Quand Gargantua déjeune à Praz Rodet, par Emile Küpfer
Les voilà, ces convives des temps passés...
   Voilà bien un document extraordinaire, dont l'original, propriété des archives de la commune de Morges, a malheureusement disparu. Reste toutefois la transcription que put en donner Emile Kupfer dans le journal "L'Ami de Morges" en 1934.
    Nous sommes ici à Praz-Rodet, à l'époque probablement où cette ville rachète cet alpage au nez et à la barbe de la commune du Lieu. En cette occasion, ou en une autre qui serait de la même époque, le nouveau propriétaire organise un banquet fastueux. Celui-ci l'est même tellement qu'on n'arrive pas à le croire. Ce n'est pas là une société timorée où la restriction est de rigueur, mais une collectivité apparemment riche qui ne recule devant rien pour régaler ses convives.
    Pour ne le croyez pas ? Alors découvrez ici même un menu auquel même on ne saurait plus rêver. Du délire !