15. Le chalet de la Jaique, soit la Grande Landoz, proche de la frontière franco-suisse.
Le vaste chalet de la Jaique vous accueille l'hiver pour une bonne fondue.
    La carte fédérale de 1968 permet de situer cet alpage qui, ici, porte encore le nom traditionnel de Grande Landoz. Curieusement figure encore sur celle-ci le Chalet Neuf, en haut à droite, qui n’était déjà plus alors qu’une ruine à peine décelable au milieu d’une clairière circulaire, reliquat de ce qui fut autrefois une pâture très certainement importante, reprise depuis lors presque entièrement par la forêt.   
    
Si notre professeur Aubert était un botaniste avisé, par contre parfois il savait ne pas déceler des éléments archéologiques dignes d’intérêt.
   
     
Ainsi n’a-t-il pas vu l’extraordinaire pâture constituée par les quelques 12 à 15 ha de surface absolument nue et sans trace aucune d’un caillou quelconque, mis à part  les bancs rocheux du bas. Il ne fait quasiment aucun doute que la Grande Landoz, par le biais de bâtiments qui n’existent plus, fut un vaste domaine où l’on fanait, voire même peut-être labourait. Il suffirait pour confirmer – ou infirmer – cette dernière hypothèse, de contrôler l’épaisseur de la couche de terre en cet endroit vraiment peu ordinaire et qui constitue très certainement la meilleure pâture de toute la région du Risoud.