127. Le cinquantième Noël du guet, un récit de Julie Meylan, paru dans la Feuille d'Avis de Lausanne du 24 décembre 1923.
Pour la cinquantième fois le vieux guet s'apprête à passer la nuit de Noël là-haut...
    Pour la cinquantième fois, Frédi, le vieux guet, s’apprête à passer la nuit de Noël là-haut sur le clocher que la nuit d’hiver endeuille. Le vieillard a mis son manteau doublé en peau de mouton et un bonnet de fourrure sous lequel s’ébouriffent quelques rares mèches argentées. Par-dessus les babouches en feutre, il a chaussé les gros sabots remplis de paille qui, à chaque pas, claquent drôlement sur le plancher. Puis il a pris sa vieille lanterne où la flamme fumeuse d’une lampe antique tremblote derrière les vitres ternes. Enfin, Frédi n’a pas oublié le massif bâton de chêne avec lequel il se défendrait au besoin. On ne sait jamais ce qui peut arriver durant les longues veillées solitaires et il vaut mieux ne point être trop confiant et se munir d’une arme éventuelle.