120. Noël de pêcheur, un conte de Julie Meylan - paru dans la Feuille d'Avis de Lausanne du 23 décembre 1909 -.
Le Léman...
    Le soir tombe. Déjà le Jura se teinte de bleu sombre et de larges bandes pourpres et orangées colorent merveilleusement le lac.    
    Sur la rive,  des lumières s’allument, étincelles de feu dans la nuit. Un à un les villages se devinent, estompés par un brouillard léger. Les barques de pêche ont mis la voile et filent légères sous le vent pour rentrer au port. La journée a été longue ; il fait froid, le filet gèle dans les mains aussitôt qu’on le sort du lac, et les poissons capturés sont déjà tout raidis dans la caisse, sous le banc.    
    « A la maison ! C’est Noël. Il y aura réveillon ce soir ! » Et les compagnons s’arcboutent, plongent les rames en cadence et regardent la falaise indistincte où se trouve le toit moussu qu’ils aiment.