115. Le Moudon de l'entre deux guerres à découvrir grâce à la Patrie suisse.
Une des rues de Moudon en 1927.
    Moudon, en littérature, nous a été révélé autrefois par le docteur et écrivain René Burnand, très sympathique auteur malheureusement bien oublié de nos jours et quand bien même son œuvre fut fort étoffée, avec des romans, des biographies, des chroniques diverses qui célèbrent la terre vaudoise dans toute sa beauté.    
    Moudon nous fut aussi familier de par les souvenirs de notre père qui s’y rendit deux saisons d’hiver en vue d’acquérir son métier de laitier à l’école de fromagerie de l’endroit. Bien qu’il ne s’exprimait que peu sur son passé, néanmoins de temps à autre lui échappait quelque souvenir d’une période qui l’avait marqué plus qu’il n’aurait su le dire. C’est lors de ce double stage que furent prises des photos de la dite école qui devaient aussi paraître dans la Patrie suisse. On les retrouvera dans la collection « Economies laitière et alpestre » des Editions le Pèlerin.
   
   
Nous avaient de plus  interpellé les vieilles maisons de la rue haute du bourg. On découvrait là un très lointain passé qui prouvait l’importance et la richesse de la cité.